Catégories
Actualités KravMaga

Coronavirus: comment la boxe est affectée, options pour de futurs combats

Au coin du boulevard Santa Monica et de l'avenue Vine à Hollywood, se trouve une institution de boxe: le Wild Card Boxing Club de Freddie Roach. Depuis 1995, des combattants de tous les niveaux se sont rassemblés dans la salle de sport dirigée par Roach, un entraîneur du Temple de la renommée. Des champions du monde comme Manny Pacquiao et Miguel Cotto ont élu domicile chez Wild Card, rejoints par des guerriers du week-end qui paient le tarif journalier de 5 $. Sauf pour une poignée de vacances, la salle de gym est toujours ouverte. Lundi, Wild Card, sur ordre de la ville de Los Angeles, a fermé ses portes jusqu'au 31 mars.

Au cours de la dernière semaine, alors que le coronavirus se répandait aux États-Unis, le monde du sport s'est arrêté. La NBA et la LNH ont suspendu leurs saisons. Major League Soccer aussi. La Major League Baseball a mis fin à l'entraînement printanier et a annoncé que le début de sa saison serait repoussé. La NFL a reporté indéfiniment ses activités hors saison.

La boxe a également été touchée. Les Centers for Disease Control and Prevention’s recommandation que tous les rassemblements de 10 personnes ou plus soient reportés pour les huit prochaines semaines effacé le calendrier de boxe. La défense du titre poids plume de Shakur Stevenson le week-end dernier a été la première à partir. Top Rank a annulé tous les événements jusqu'en avril. Showtime l'a fait aussi. Matchroom Boxing a frotté son spectacle d'avril prévu en tête d'affiche par une paire de récents champions de 140 livres, Regis Prograis et Maurice Hooker. Le retour de Canelo Alvarez, prévu pour le 2 mai, a été repoussé.

"J'apprécie l'appel à la recherche de réponses", a déclaré Bob Arum, PDG de Top Rank, lors d'un entretien téléphonique. "Mais nous sommes aussi aveugles que tout le monde."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *