Catégories
Actualités KravMaga

Le Big Show de la WWE (Paul Wight) chérit le travail des Olympiques spéciaux

À l'été 1992, Paul Wight a terminé une séance d'entraînement de basket-ball hors saison. Un nouvel entraîneur-chef était arrivé pour mettre son empreinte sur le programme de basket-ball masculin de l'État de Wichita, alors Wight, toujours porteur d'une tête pleine de rêves, sans parler d'une tête pleine de cheveux, est resté inébranlable dans sa quête de la grandeur du basket-ball.

Bien avant qu'il ne devienne le Géant ou le Grand Spectacle, un Wight de 20 ans s'est essuyé après une séance d'entraînement difficile et s'est dirigé vers la piste extérieure. En taille et en attitude, il était l'incarnation vivante d'un grand homme prototypique sur le campus. Mais ce jour-là, il avait des obligations à remplir avant de dévorer un déjeuner massif. Pour des raisons qu'il ne pouvait pas expliquer, Wight s'était inscrit pour faire du bénévolat à un événement d'athlétisme Special Olympics.

«J'avais en fait peur au début», dit Wight. «Je n'avais jamais côtoyé de personnes ayant une déficience intellectuelle. J'avais donc peur de faire quelque chose de mal ou de faire une erreur.

Regardant de loin, Wight a été surpris par ce dont il a été témoin. Il a vu son propre reflet dans la sueur, les larmes et les rires des athlètes Special Olympics. Essayant en vain de masquer sa perplexité, il a regardé avec une joie pure et débridée alors qu'il était frappé par une épiphanie qui a façonné toute sa vie d'adulte.

«En raison de ma taille, les gens me jugeront souvent avant de me rencontrer», dit Wight. «J'ai réalisé que la même chose était vraie pour ces athlètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *